Gestion de projet : zoom sur le lean management

Le lean management est une méthode de gestion qui vise à éliminer les gaspillages et à optimiser les processus pour fournir le meilleur produit au meilleur prix. Cette approche repose sur la philosophie Toyota et son système de production, le Toyota Production System (TPS). Elle s’articule autour de 5 principes fondamentaux : la valeur, le flux, le pull, la parfaite exécution et le respect des personnes.

L’état d’esprit lean consiste à toujours chercher à améliorer les processus, en mettant l’accent sur la valeur ajoutée pour le client et en éliminant tout ce qui ne contribue pas à cette valeur.

Quelles sont les origines du lean management ?

Le lean management trouve ses origines dans le Toyota Production System (TPS), mis en place par Toyota après la Seconde Guerre mondiale.

Le TPS repose sur deux principes fondamentaux : le jidoka, qui signifie « l’automatisation avec un esprit humain », et le justesse-à-temps, qui consiste à produire seulement ce qui est nécessaire, quand cela est nécessaire.

Pour info, le Toyota Production System (TPS) est le nom donné au système de production mis en place par Toyota dans les années 1950. Il repose sur les principes du lean management et est considéré comme l’un des précurseurs de cette méthode. Le TPS vise à produire juste à temps, en éliminant les gaspillages et en respectant les besoins du client.

Le lean management est une évolution du TPS qui a été popularisé dans les années 1990 par le consultant américain James Womack. Il s’agit d’une méthode qui vise à améliorer la performance globale de l’entreprise en éliminant les gaspillages et en optimisant les processus.

Les 5 principes du lean management

  1. Identifier la valeur pour le client : il s’agit de se concentrer sur ce que le client est réellement prêt à payer et d’aligner tous les processus et activités sur cette valeur.
  2. Éliminer les gaspillages : le gaspillage est toute activité qui ne crée pas de valeur pour le client. Il existe différents types de gaspillages, tels que le gaspillage dû à l’attente, le gaspillage dû à la surproduction, le gaspillage dû aux stocks inutiles, le gaspillage dû aux déplacements inutiles, le gaspillage dû aux défauts ou erreurs, le gaspillage dû au sur-processus et le gaspillage dû aux compétences inexploitées des employés.
  3. Créer un flux continu : il s’agit de mettre en place un flux continu de travail, de manière à ce que les activités se déroulent sans interruption et sans attente.
  4. Instaurer le pull : le pull consiste à produire uniquement ce qui est nécessaire, quand cela est nécessaire. Cela permet d’éviter les stocks inutiles et de libérer de l’espace.
  5. Poursuivre l’amélioration continue : il s’agit de ne jamais considérer que les processus sont parfaits, mais de chercher constamment à les améliorer.

Quels sont les principaux outils ?

  1. Le 5S : il s’agit d’une méthode pour organiser et ranger le lieu de travail, afin d’éliminer le gaspillage dû aux déplacements inutiles, aux stocks inutiles et aux défauts ou erreurs.
  2. Le SMED (Single Minute Exchange of Die) : il s’agit d’une méthode pour réduire les temps de changement d’outillage et de préparation des machines.
  3. Le TPM (Total Productive Maintenance) : il s’agit d’une méthode pour améliorer la fiabilité des machines et la qualité des produits finis.
  4. Le Kanban : il s’agit d ‘un système de signalisation visuelle pour gérer les stocks et les flux de matériaux.
  5. Le PDCA (Plan-Do-Check-Act) : il s’agit d’un cycle d’amélioration continue, qui consiste à planifier, mettre en œuvre, vérifier et agir pour améliorer continuellement les processus.

Les avantages du lean management

Ils sont nombreux. Parmi eux, on peut citer :

  1. Réduction des coûts : le lean management permet d’éliminer les gaspillages, ce qui se traduit par une réduction des coûts de production.
  2. Amélioration de la qualité : en éliminant les défauts et les erreurs, le lean management permet d’améliorer la qualité des produits finis.
  3. Augmentation de la productivité : le lean management vise à optimiser les processus, ce qui permet d’augmenter la productivité.
  4. Meilleure satisfaction client : en réduisant les délais et en améliorant la qualité , le lean management permet de mieux répondre aux attentes des clients.
  5. Meilleure motivation des équipes : le lean management encourage la participation des équipes à l’amélioration des processus, ce qui peut contribuer à une meilleure motivation au travail.

En résumé, le lean management est une approche qui vise à maximiser la valeur pour le client en minimisant les gaspillages. Cela implique une évolution culturelle et organisationnelle, ainsi que l’utilisation d’outils et de méthodes spécifiques pour améliorer continuellement les processus. Les avantages du lean management sont nombreux, tant sur le plan économique que sur le plan humain.